• Accueil
  • > COUPS DE GUEULE
  • > Charity-business et spéculation: le (mauvais) exemple de la Fondation Carla Bruni?

Charity-business et spéculation: le (mauvais) exemple de la Fondation Carla Bruni?

Posté par Jérôme Larché le 29 avril 2010

             Qui a dit que l’argent n’avait pas d’odeur? La polémique qui nait aujourd’hui concernant la provenance de certains fonds finançant la Fondation Carla Bruni est instructive… En effet, il semblerait que la Première Dame de France ait accepté pour sa fondation, une somme d’1,5 million d’euros de John Paulson, un banquier spéculateur. Celui ci aurait engrangé des bénéfices de l’ordre de 5,7 milliards de dollars en 2007 et 2008 en spéculant sur la baisse des subprimes, ces produits financiers toxiques de l’immobilier américain. Cette information, fournie par le Telegraph dans son édition du 23 avril 2010, intervient alors que son mari de Président s’active pour moraliser le capitalisme financier et dans une période où il est demandé aux ONG humanitaires de faire preuve de plus de transparence, comme le préconise Transparency International.

sarkoetlesmechantsspeculateurs.jpg 

Laisser un commentaire

 

Les énergies du bien-être |
Ange ou Diablesse |
L'écologie pour les nuls |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Malica: une candidature int...
| la vérité toute simple
| parcelle 53